Je démarre l’année avec une envie de voir ce que fait Sedibac à Barcelone. Une Association pour promouvoir l’utilisation de Fleurs du Dr. Bach, active depuis 1993 ! C’est un groupe fort à tous niveaux : social, enseignements, recherches et événements.

La « Jornada Florale Sedibac » est une rencontre de conférenciers, professionnels de la médecine complémentaire, qu’utilisent les Fleurs de Bach en associant à ses techniques principales. Il faut souligner que l’un des cofondateurs de Sedibac est le Dr. Ricardo Orozco, une personne très respectée dans l’Univers de la Thérapie florale.

La programmation 2020 est riche, 8 conférenciers nous exposent des thèmes variés comme spiritualité et Fleurs de Bach, numérologie et les Fleurs de Bach, shinrin yoku (bain de forêt), graphologie, astrologie, l’arbre de la vie et comme consolider ton projet de thérapeute par Carmen H. Rosety.

Néanmoins pour moi, le moment fort de ce congrès fut la présentation d’ Amparo Treig qui nous expose en images son livre (écrit avec Eduardo Grecco) »Evelyn Bach, mémoires de la fille d’Edward Bach ». Nos yeux scotchés aux images du Dr. Bach en tant que « papa » d’Evelyn (Bobbie) et mari de deux épouses consécutives, avec la narrative passionnante d’Amparo qui rendait nos oreilles attentives sans vouloir ne louper aucun détail. Nous avons vu un Dr. Bach, comme un homme normal, qui a fait des erreurs comme tout le monde. Depuis sa mort, son système de santé est enseigné partout dans le monde en donnant une image de lui, comme s’il était un sage « presque Dieu ».

Le Centre Bach en Angleterre qu’occupe l’ancienne maison du Dr. Bach, lamentablement n’a jamais affiché une photo de Dr. Bach avec sa famille ni mentionnée nulle part. C’est comme si l’on devait cacher une partie de son histoire. Cette partie justement qui donne du sens à son Œuvre. Ce travail de recherche d’Amparo Treig et Eduardo Grecco a été révélateur et nécessaire à la Thérapie florale et on ne les remerciera jamais assez pour ce travail réalisé avec autant d’amour et respect envers le Dr. Edward Bach et sa famille.

Ainsi, je suis rentré de Barcelone sur un nuage, avec des étoiles plein les yeux et satisfaite des rencontres que j’ai pu faire.

Il est fondamental pour un praticien, quelle que soit sa spécialité thérapeutique, d’interagir et aller voir le travail d’autres professionnels, cela nous donne un repère et on apprend énormément.

 

 

Quelques références :

www.sedibac.org